Me revoici me revoilà avec un mini-album road book à vous faire découvrir.

C'est un projet que nous avons proposé fin mars en atelier au Scrap'club sur une idée de mon amie co-équipière Sylviane.

Pour le moment il est vide car il me servira pour mes vacances d'été, une quinzaine en Espagne au sud de Valence. Cet album peut contenir uniquement des photos ou des dépliants, tickets, journaling, cartes postales... ou l'on peut faire un mix des deux, au choix....

Road_book__2_

La structure est en carton micro-cannelé couleur kraft et les papiers sont de la marque Imaginisce.

Road_book__3_

Badge Scrapbuttons. Il y a des tampons variés, Florilèges, Artémio, Kési'art..., des étiquettes Maya road, du masking tape.

Road_book__4_

Il contient une petite enveloppe, un petit carnet et un mini-album.

Road_book__5_

Road_book__6_

Road_book__7_

Voici le mini-album relié à la Bind it all :

Road_book__8_

Une petite boucle réalisée dans un élastique noir permet d'y glisser le stylo.

Road_book__9_

La couverture intérieure :

Road_book__10_

La 1ère "page" est une pochette transparente avec un tampon :

Road_book__11_

Road_book__12_

Road_book__13_

Une seconde pochette transparente :

Road_book__14_

Une page file-folder :

Road_book__15_

Road_book__16_

Road_book__17_

Road_book__18_

Road_book__19_

Road_book__20_

Road_book__21_

Road_book__22_

Une page avec un rabat qui s'ouvre à droite :

Road_book__23_

Road_book__24_

Road_book__25_

Road_book__26_

Road_book__27_

Road_book__28_

Road_book__29_

et enfin la dernière page dont le recto est collé sur la structure en carton ondulé :

Road_book__30_

Road_book__31_

Et voilà, il n'attend plus que le mois d'aout pour servir !

On se quitte sur la petite idée positive. Celle-ci n'est pas tirée de mon petit recueil habituel, mais lue dans le livre que je lis actuellement. "Deux petits pas sur le sable mouillé", le témoignage d'une maman, Anne-Dauphine Julliand,  qui a perdu sa petite fille de 2 ans atteinte d'une maladie dégénérative, une maladie orpheline. Un récit très très émouvant, à la fois triste et plein d'espoir, de courage.

Cette phrase lui a été offerte par le Professeur Bernard :

"IL FAUT AJOUTER DE LA VIE AUX JOURS QUAND ON NE PEUT PLUS AJOUTER DE JOURS A LA VIE."

Bonne journée...